Menu

Les îles grecques : la fin d'un monde

Ces sociétés agrestes (pain, vin, olivier, basilic, élevage de chèvres, un peu de pêche) vivant au rythme du soleil et des saisons, acceptant méditativement le temps qui passe, et la mort inéluctable, se contentant de peu dans l'austérité et la probité, auraient pu être une leçon pour nous, prisonniers de la société de la vitesse, de l'argent, de l'énervement et de l'esbroufe.
Ces photographies sont un hommage nostalgique a un monde quasiment effacé.